Découvrir Stavanger et le Preikestolen

Jeudi matin, après notre magnifique journée passée à Bergen, il est temps pour nous de prendre le cap pour Stavanger et le Preikestolen.

Stavanger est une petite ville au sud de la Norvège. On a prévu de faire le trajet en voiture. Même si la route est longue (5h00) on récupère notre voiture de location, le GPS en route, et c’est parti ! On prend le temps de faire quelques pauses sur la route E39 pour profiter des superbes points de vue sur la mer et les îles. Les traversées en ferry nous permettent également de profiter du paysage éblouissant !

 

Traversée en ferry
Traversée en ferry

Prendre le ferry en Norvège 

En général il y a des ferrys environ toutes les 30 minutes.

Les traversées durent entre 15 minutes et 1 heure.

En moyenne le prix de la traversée pour une voiture avec conducteur est de 180 NOK (env. 18€). Avec le badge Autopass, le prix passe à 160 NOK.

Pour planifier vos déplacements en ferry, je vous conseille l'application Entur-Reisplanlegger qui nous a bien aidés dans nos différentes traversées.

Stavanger, la petite St Tropez de Norvège !

Même si Stavanger est située à la même latitude que la pointe sud du Groenland, elle bénéficie  d’un climat très doux grâce au Gulf Stream. Nous avons pu rapidement nous en rendre compte  avec des températures avoisinant les 32°C  fin juillet.

Une météo ensoleillée qui attire les touristes. Le port de Bustling est envahi par les touristes fêtards, la bière coule à flot.

Dans la rue colorée de Øvre Holmegate

Nous choisissons de nous éloigner de cette effervescence pour découvrir Gamle Stavanger : la rue historique de Stavanger. Bordée de maisons blanches fleuries, nous sommes immédiatement charmés. Fait assez étonnant, les paquebots amarrés dans le port tout près dépassent le toit de ces maisonnettes. Le quartier est très calme ce qui est assez surprenant vu le nombre de touristes croisés un peu plus bas sur le port.

Gamle Stavanger : la rue historique de Stavanger

 

Combien de temps rester à Stavanger ?

Une demi journée est largement suffisant pour visiter le centre de Stavanger qui est très petit. Je vous conseille 3 jours si vous avez prévu de faire les randonnées de Pulpit Rock ou Kjeragbolten.

Si vous avez encore le temps, vous pouvez planifier une croisière sur le Lysefjord. La croisière dure environ 3h jusqu’à Stavanger. Prévoyez environ 55 euros par adulte.

Aussi, si comme nous vous avez la chance de profiter d’en temps ensoleillé, profitez-en pour vous rendre à la plage Sola à seulement 15 min en voiture ou à Møllebukta. Vous pourrez y admirer les épées sur les rochers, un monument commémoratif créé par le sculpteur Fritz Røed. Il s’agit de 3 épées de bronze de 10 mètres de haut et qui sont plantées dans le rocher à côté du fjord. Ces épées sont ici pour commémorer une bataille historique qui eu lieu en 872 sous le règne du roi Harald Fairhair.

Les épées sur les rochers de Møllebukta.

Preikestolen

Enfin, Stavanger est également un très bon point de départ pour réaliser la mythique randonnée du Preikestolen.

Le Preikestolen (ou Pulpit Rock), c’est une falaise immense toute plate, appelée en Français « La Chaire du Prêtre », et qui s’élève à 604 mètres au dessus du Lysefjord.
On bénéficie depuis cette falaise d’une vue imprenable sur la totalité du Lysefjord. C’est un des lieux les plus visités de Norvège, avec des milliers de visiteurs chaque année. La fréquentation touristique sur ce site est d’ailleurs devenue encore plus incroyable depuis que Tom Cruise est venu y tourner une scène mythique pour Mission Impossible : Fall out.

Le Preikestolen, cette falaise immense de 604 mètres.

Se rendre à Preikestolen

Pour profiter de la meilleure vue avec le moins de touristes possibles nous avons opté pour un réveil matinal, à 4h du matin ce jour-là.
Ce que nous n’avions pas prévu c’est que le premier ferry ne partait qu’à 6h00…
Après de longues minutes d’attente, nous embarquons enfin pour 1h de traversée en direction de Tau. Une fois à Tau, nous roulons encore une demi heure avant de rejoindre le départ de la randonnée.

La randonnée est gratuite, mais le départ se fait depuis un parking payant. Comptez environ 200 NOK (20€) pour le parking. À 7h00 il y a assez peu de véhicules garés, ça nous rassure.

En chemin pour le mythique Pulpit Rock

Prévoyez environ 4h de marche aller-retour.
Je vous conseille de bonnes chaussures de rando pour monter, car vous le verrez ça grimpe presque tout du long. Le dénivelé est de 500 mètres avec des passages assez raides. On s’en rend compte rapidement dès la première pente. Nous croisons d’ailleurs beaucoup de gens qui semblent au bout de leur vie. On est alors bien contents d’avoir continué nos entraînements de course cette année !

Nous avançons à bon rythme tout en admirant le paysage. Le parcours est bien aménagé, avec des escaliers composés de gros rochers qui conservent l’aspect naturel et des chemins en bois pour traverser des marécages. Nous découvrons de nombreux bassins tout au long du chemin où certains choisissent de se baigner et flâner aux alentours. Certains campeurs ont d’ailleurs installé leurs tentes à proximité des points d’eau.

On arrive au sommet en seulement 1h30. C’était finalement beaucoup plus rapide que ce que l’on pensait.

Sentir ses jambes trembler en s’approchant du vide

La découverte du plateau est assez incroyable. Le temps est dégagé ce qui nous offre une vue extraordinaire sur toute l’immensité du lieu. Et le lieu est incroyablement vertigineux. Nos pas sont prudents, nous avançons doucement sur cette falaise.

Il faut enjamber la faille qui sépare le plateau de la montagne. Jérémy a le courage (ou la folie) de s’asseoir et laisser pendre ses jambes au-dessus du vide.

Prendre le risque de s’asseoir au bord du vide

Je me demande un peu ce que je fous là, je sens mes jambes trembler, je ne fais pas la maline…

Je préfère m’allonger pour m’approcher du bord. Et alors là je comprends vite pourquoi l’endroit est si convoité. La vue est dingue et le vide est juste là, à quelques mètres en dessous de moi. Ici pas de barrières de sécurité. Peu avant, j’ai lu qu’il y avait eu un accident sur le site en  2013. Un touriste espagnol s’étant approché un peu trop près du bord pour prendre une photo est tombé …

 

 

Prendre un peu plus de hauteur

On profite de la vue et du soleil qui tape avant de monter encore un peu plus, pour cette fois, admirer le spectacle d’en haut. La falaise se découpe dans le bleu profond du fjord. Les couleurs sont puissantes et le lieu nous attire comme un aimant, c’est magique. Le temps file à une vitesse, déjà deux heures que nous sommes là-haut et la foule commence à arriver. À tel point qu’une file d’attente commence à se former pour prendre des photos. Ça valait le coup d’arriver plus tôt !

J’espère que cette escapade à Stavanger et Preikestolen vous a plu. Pour ma part je vous donne rendez-vous à la prochaine étape : J’ai marché sur un glacier


CET ARTICLE VOUS A PLU, VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS OU, VOUS AVEZ UNE MODIFICATION À ME SUGGÉRER ? N’HÉSITEZ PAS À ME FAIRE PART DE VOS RETOURS, VOS COMMENTAIRES ET À PARTAGER 😉
RETROUVEZ-MOI ÉGALEMENT SUR INSTAGRAM SUR FACEBOOK ET SUR MA CHAÎNE YOUTUBE.

Commentaires

  1. Pingback: Visiter Bergen, la porte d’entrée des fjords – Ma valise mon assiette

  2. Pingback: Le blog change d’adresse – Ma valise mon assiette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *